Ma Pharmacie et moi

CANCER, SECONDE CAUSE DE MORTALITÉ DANS LE MONDE !

Rédigé le 11/01/2021
Ma Pharmacie


Le cancer est aujourd'hui la seconde cause de mortalité dans le monde, 9,6 millions de personnes meurent du cancer chaque année. Pourtant, au moins un tiers des cancers pourraient être évités.

Priorité au dépistage...

Certains cancers se manifestent ou se développent avec l'âge. Ils impactent la vie du patient et de ses proches.Détectés suffisamment tôt, certains d'entre eux peuvent être soignés. La prévention santé, notamment chez les seniors, est primordiale et passe par les dépistages.

# QUEL DÉPISTAGE DES CANCERS CHEZ LA FEMME APRÈS 50 ANS ?

Le Cancer du sein, 1ère cause de décès par cancer chez la femme

L'auto-examen des seins ou auto-palpation regroupe un ensemble de gestes simples qui, pratiqués tous les mois, après les règles, permet de bien connaître ses seins, de détecter toute anomalie et de la signaler au médecin. L'auto-examen constitue un atout de plus pour la santé mais ne se substitue en aucun cas à une visite régulière (au moins annuelle) chez le gynécologue ou médecin traitant.

Votre gynécologue peut également vous proposer de commencer le dépistage du cancer du sein dès l'âge de 40 ans, par une mammographie et/ou une échographie mammaire régulière, si vous avez été très exposée au tabac et à l'alcool pendant votre adolescence et au début de l'âge adulte. Le dépistage organisé du cancer du sein concerne toutes les femmes entre 50 et 74 ans, sans symptômes et n'ayant pas de facteurs de risque particuliers de cancer du sein, autre que leur âge. Les femmes ayant un risque élevé ou très élevé de cancer du sein peuvent bénéficier d'un suivi spécifique adapté à leur situation individuelle. Plus la détection d’un cancer est précoce, plus les chances de guérison sont importantes.

Le Cancer du col de l’utérus, un frottis tous les 2 ans

Le frottis et éventuellement un test HPV (Human papilloma virus) sont à répéter tous les 2 ans, si les résultats sont normaux. Si les résultats montrent des anomalies, la conduite diagnostique ou éventuellement thérapeutique sera dictée par le gynécologue. Celui-ci pourra réaliser un nouveau frottis pour confirmer le diagnostic, pratiquer un test HPV afin de détecter la présence éventuelle de Papilloma Virus à haut risque, pratiquer un autre examen appelé colposcopie ou pratiquer un prélèvement au niveau du col de l'utérus. Le frottis est remboursé par le régime obligatoire - le test HPV quant à lui n'est pas remboursé par la sécurité Sociale, sauf quand il est réalisé suite à un frottis anormal.

Cancer de la peau ou mélanome, un suivi régulier chez le dermatologue

Une consultation de dermatologie s’impose en cas de grain de beauté ou bouton noir suspect (forme irrégulière, asymétrique, coloration hétérogène, taille de plus de 6 mm). Le doute doit pousser à consulter, car le mélanome est une tumeur qui guérit complètement si elle est opérée à temps et est redoutable dans le cas contraire.



Et en d'antécédents familiaux de cancers ?

Cancer du sein ou cancer de l'ovaire.

Un dépistage précoce doit être mis en place s'il existe 3 antécédents familiaux de cancer du sein ou de l'ovaire en ligne directe (mère, grands-mères, tantes, soeur ou filles) ou 2 antécédents dont un survenu avant 40 ans et/ou bilatéral (concernant les deux seins). Dans ce cas, le dépistage consiste en :

• La recherche de mutation génétique à risque (mutation BRCA1 et BRCA2),

• Un examen clinique tous les six mois et une mammographie chaque année associée à une échographie à partir de l'âge de 35 ans ou à commencer 5 ans avant le plus jeune âge de survenue d'un cancer dans la famille,

• Une échographie abdominale pour dépister un cancer de l'ovaire (parallélisme entre cette affection et le cancer du sein familial).
Tous ces examens sont prescrits par le médecin traitant, le gynécologue ou le cancérologue

# QUELS CANCERS DÉPISTER CHEZ L’HOMME APRÈS 50 ANS ?

Diagnostics précoces des principaux cancers = 100% de guérison dans la grande majorité des cas !

Les dépistages de routine

Ces dépistages concernent tous les hommes et doivent être faits systématiquement, en routine :

• Cancer du côlon : un dépistage systématique doit être effectué tous les deux ans de 50 à 74 ans pour rechercher des traces de sang dans les selles. En cas de test positif, une coloscopie est réalisée pour rechercher une lésion cancéreuse). Dans certaines régions, le dépistage est proposé par courrier de manière encore expérimentale. En pratique, ce dépistage est à organiser avec votre médecin traitant qui peut vous proposer, soit d'aller chez votre biologiste (test Hemoccult), soit d'aller chez votre pharmacien (auto-test hemocheck).

• Cancer de la prostate : dépistage tous les ans (dosage des PSA et toucher rectal. Echographie prostatique si PSA à la limite de la normale). Le PSA est l'abréviation anglaise du terme Prostatic specific antigen ou en francais, Antigène spécifique de la prostate. C'est une petite protéine, produite exclusivement par certaines cellules (cellules épithéliales) du tissu prostatique. Un dosage du PSA est demandé dans toutes les circonstances pouvant faire évoquer un diagnostic de cancer de la prostate.

• Cancer de la peau ou mélanome : consultation de dermatologie si grain de beauté ou bouton noir atypique (forme irrégulière, asymétrique,coloration hétérogène, taille de plus de 6 mm). Le doute doit pousser à consulter, car le mélanome est une tumeur qui guérit complètement si elle est opérée à temps et est très difficile à soigner dans le cas contraire.

# ET CHEZ LES PERSONNES À RISQUE ?

Le dépistage du cancer chez les fumeuses et fumeurs :

• Cancer ORL/Poumons : Les fumeurs doivent consulter leur médecin traitant chaque année (examen ORL, voire scanner des poumons si nécessaire, prescrit par le médecin traitant, l'ORL ou un pneumologue). En cas de changement de voix et de toux persistante, consulter un ORL de toute urgence.

Les dépistages particuliers en cas d'antécédents familiaux de cancers :

• Cancer du côlon : Une coloscopie est proposée systématiquement si vous avez des antécédents personnels (polype intestinal, maladie intestinale inflammatoire chronique sévère : colite, rectocolite, maladie de Crohn) ou familiaux (une personne de la famille ayant présenté un cancer du Colon avant 65 ans ou deux parents atteints). Dans tous les cas, il faut consulter en cas de selles irrégulières ou de présence de sang (sur le papier toilette ou dans les selles).

• Autres cancers : consulter son médecin en cas d'antécédents familiaux de cancers précoces.