Ma Pharmacie et moi

Maux de gorge : pastilles ou spray, que choisir ?

Rédigé le 21/08/2019
Sarah Guatel Docteur en pharmacie

Gorge irritée, douleurs à la déglutition, enrouement… Ayez le réflexe pastille ou collutoire. Ces traitements locaux apportent un réel soulagement.  

 

ANGINE VIRALE OU BACTÉRIENNE ?

Dans la grande majorité des cas, les angines sont d’origine virale et évoluent généralement vers la guérison en quatre à cinq jours. Mais en attendant, les symptômes pharyngés sont souvent très pénibles, allant jusqu’à gêner l’alimentation en cas de déglutition difficile. Les traitements locaux, pastilles ou collutoires (sprays), calment rapidement la douleur. En effet, ils libèrent leurs actifs directement sur la zone douloureuse.

LE TEST D’ORIENTATION DIAGNOSTIQUE

Votre pharmacien peut vous proposer un test oro-pharyngé d'orientation diagnostique des angines à streptocoque du groupe A. Le prélèvement est réalisé dans le fond de la gorge, sur l'amygdale, à l'aide d'une petite brosse (écouvillon). Le test dure en tout environ 15 minutes et coûte 6 euros (non pris en charge par la sécurité sociale). Il ne sera pas réalisé au comptoir mais dans une pièce à l’écart, pour plus d’intimité. Il s’agit d’un simple prélèvement dans la gorge. Après 5 à 10 minutes d’attente, les résultats sont disponibles. Sachez toutefois qu’il ne s’agit que d’une orientation diagnostique, fiable à plus de 90%.  Si le test est positif, votre pharmacien vous renverra vers votre médecin généraliste afin de confirmer le diagnostic. Si le test est négatif mais que les symptômes persistent plus de 5 jours, mieux vaut aller consulter votre généraliste.

 

PASTILLES ET GOMMES A SUCER


Les pastilles et les gommes à sucer présentent l’intérêt de libérer progressivement les principes actifs. De plus, l’action de succion stimule la sécrétion de salive servant à combattre l’infection. En effet, la salive renferme des agents anti-infectieux comme le lysozyme et son action lubrifiante calme les muqueuses enflammées.

LES COLLUTOIRES


Ils assurent, quant à eux, une bonne imprégnation en principe(s) actif(s) des amygdales et des voies pharyngées. Les principes actifs employés sont des antiseptiques qui luttent contre l’infection locale, des anti-inflammatoires pour réduire l’œdème pharyngé ou des anesthésiques locaux pour soulager rapidement la douleur. Ces derniers doivent être pris à distance des repas et des boissons pour éviter les fausses routes. Pour une meilleure efficacité, les prises doivent être régulièrement réparties dans la journée en évitant de boire ou de manger juste après (ce qui limiterait le contact des principes actifs avec les muqueuses enflammées). Penser à agiter les flacons de collutoire avant pulvérisation.