Ma Pharmacie et moi

Mon chien a des allergies

Rédigé le 31/03/2020
Ma Pharmacie


L’allergie existe chez le chien comme chez le chat. Fréquent, ce problème se manifeste essentiellement par des atteintes de peau ou par des troubles respiratoires. Les allergies les plus fréquentes chez le chien sont les allergies aux piqûres de puces, l’allergie à l’environnement (l’atopie) et l’allergie alimentaire. Ces trois types d’allergie se manifestent par des symptômes similaires chez le chien, c’est la raison pour laquelle il est souvent difficile d’établir un diagnostic précis. De plus, certains chiens peuvent réagir à plusieurs allergies différentes.

 

Les démangeaisons :

Si les allergies alimentaires peuvent se manifester tôt – dès l’âge de 6 mois chez certains chiens – les premiers symptômes apparaissent généralement entre 1 et 3 ans. Des boutons ou des plaques rouges peuvent apparaitre sur différentes parties du corps comme la face, les oreilles, les pattes et la croupe.

La salive des puces, les acariens et les aliments sont les causes les plus fréquentes d’allergie, chez le chien et le chat. 

oLa dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) est particulièrement fréquente. 
oLa dermatite atopique, elle, est une réaction à des allergènes de l’environnement comme des acariens ou des pollens. Certaines races de chiens sont prédisposées à l’atopie, comme le Terrier, le Golden Retriever, le Labrador Retriever, le Dalmatien, le Berger allemand, le Boxer allemand, le Bulldog anglais, le Setter anglais et irlandais ainsi que le SharPei. La maladie se manifeste généralement entre la première et la troisième année du chien et très rarement chez les chiots âgés de moins de six mois ou chez les chiens âgés.

oL’allergie de contact : la peau peut être sensibilisée par contact avec différentes substances (produits ménagers, pigments de certaines gamelles en plastiques, particules de béton).
oLes allergies alimentaires : la seule façon de confirmer ou infirmer une allergie alimentaire est de procéder à un régime par élimination. Dans le cadre de ce régime, le chien doit consommer une source de protéines et de glucides qu’il n’a encore jamais consommé auparavant, et ce, durant un minimum de huit semaines. Durant la période de la diète, votre chien ne doit rien consommer d’autre que sa nourriture spécifique, friandises et récompenses sont à proscrire. Durant la diète, on doit observer une nette diminution des symptômes. Après la disparition des symptômes, il faudra procéder à un test en réintroduisant la nourriture consommée avant la diète anti-allergie. Si les symptômes réapparaissent, c’est le signe de la présence de l’allergène dans la nourriture consommée.

 

Traitement des allergies chez le chien

Le meilleur moyen de traiter les allergies chez le chien est d’éviter les allergènes déclencheurs. Le traitement d’une allergie aux puces chez le chien s’opère par une lutte rigoureuse contre les puces et des mesures de prophylaxie. Les autres animaux de la maison devraient aussi être traités régulièrement avec des produits antipuces. Un nettoyage complet de l’environnement du chien allergique ainsi qu’un traitement adapté sont nécessaires en cas d’infestation. Si votre chien présente des démangeaisons, traitez-le à l’aide de produits adaptés, afin d’éviter des infections secondaires. En cas d’allergie alimentaire, il vous faudra identifier l'allergène à l’origine de l’allergie (par exemple, la viande de bœuf). De cette manière, vous pourrez nourrir votre chien normalement, tout en évitant les allergènes. Si vous ne parvenez pas à déterminer l’allergène, ou si votre chien réagit à différentes protéines, vous pouvez le nourrir à l’aide d’un régime hypoallergénique à base d’ingrédients hydrolysés.

Source :

www.wanimo.com

www.zooplus.fr


Mon vétérinaire me conseille

ATTENTION A L’ALIMENTATION ET AUX PUCES !

Dr Jessica G., Vétérinaire à Lannion

Certains aliments peuvent être à l’origine d’allergies (viande de bœuf ou de poulet, céréales (blé, riz…), conservateurs ou des colorants. Il est primordial d’agir sur les allergènes que l’on peut contrôler (les puces, l’alimentation…) car les autres allergènes (pollens, moisissures, etc…) sont plus difficiles à maîtriser. Administrez des traitements antipuces et antiparasitaires à votre chien à fréquence régulière, optez pour une alimentation adaptée et spécifique.