Ma Pharmacie et moi

La coupe menstruelle

Rédigé le 13/09/2020
Ma Pharmacie


La coupe menstruelle une protection hygiénique qui, contrairement aux serviettes et tampons, n'absorbe pas le sang, mais le retient à l'intérieur du vagin. 

La coupe menstruelle se positionne dans le vagin et recueille le flux menstruel sans assécher la flore vaginale (puisqu’elle n’absorbe pas le sang comme le fait un tampon).
Elle doit être vidée toutes les 8h maximum et nettoyée avec précaution avant d’être réinsérée.
Elle ressemble à un petit entonnoir doté généralement à son extrémité d’une tige pour l’attraper et la retirer plus facilement.
La matière de la coupe est la plupart du temps faite en silicone.
Elle mesure entre 40 et 60 millimètres (en fonction des fabricants).
Comment mettre et retirer une coupe menstruelle ?
Lors de la première utilisation, il est indispensable de stériliser la coupe menstruelle en la plongeant dans une casserole d'eau bouillante. Avec les mains propres, on introduit la coupe menstruelle dans le vagin en la pliant en deux, pour qu'elle se déploie (à l'intérieur du vagin) jusqu'à adhérer aux parois vaginales de manière étanche, permettant ainsi d'éviter les fuites. La coupe doit être vidée au maximum toutes les 8 heures. Selon sa taille et le flux, la coupe nécessite d'être vidée 2 à 5 fois par jour. Si l'insertion est difficile, il est possible de l’humidifier avec de l'eau ou avec un lubrifiant ou de la mettre en place sous la douche. Le retrait s'effectue grâce à la petite tige qui se trouve à sa base, en tirant doucement dessus.
Existe t-il des risques ?

 

Le principal risque lié au port de protections intimes internes (tampon, coupe menstruelle) est le syndrome de choc toxique menstruel (SCT) qui, bien que rare, peut entrainer de lourdes conséquences lorsqu’il se produit. Il est causé par une toxine, produite par une bactérie, le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus ou S. aureus).

Les protections intimes externes (serviettes, protège-slips) n’ont jamais été́ impliquées dans le SCT menstruel. Le risque de développer un SCT menstruel augmente avec la durée de port des protections internes.

Il est important de respecter les règles d’hygiène liées à l’utilisation des protections, notamment la durée du port aussi bien pour les tampons que pour les coupes menstruelles. Il est également recommandé d’utiliser un tampon ou une coupe menstruelle uniquement pendant les règles et de choisir une protection adaptée à son flux.

Attention, les femmes ayant déjà eu un syndrome de choc toxique ne doivent pas utiliser de protection intime interne. Il est recommandé d'utiliser la nuit une protection externe, afin de diminuer le risque de développer un syndrome de choc toxique.

Source : https://www.anses.fr

 

En savoir plus :

https://coupemenstruelle.net/