Ma Pharmacie et moi

Mélatonine, on vous dit tout !

Rédigé le 13/09/2020
Ma Pharmacie


Le cycle circadien

L’état veille/sommeil, est régulé par le cycle circadien, notre horloge biologique. C’est notre organisme qui agit comme chef d’orchestre de ce rythme mais ce dernier est aussi sensible à des phénomènes extérieurs : la lumière du jour, l’activité socio-professionnelle, les repas ou encore l’activité physique agissent comme des signaux et viennent « resynchroniser » notre horloge biologique. Ces synchroniseurs permettent à chaque individu de s’adapter à leur environnement.

L’usage des tablettes et autres appareils mobiles avant de se coucher peut avoir des impacts nocifs sur le sommeil. 

Une hormone sécrétée par l’organisme…

La Mélatonine est une hormone secrétée naturellement par l’organisme. Elle est produite par la glande pinéale.

Durant le jour, le niveau de mélatonine sanguin est très faible. Plus la lumière diminue d’intensité, plus ce niveau augmente pour atteindre un degré maximal de sécrétion entre deux et quatre heures du matin. Les travailleurs de nuit voient ainsi leur horloge circadienne désynchronisée. Effectivement, ceux-ci tentent de travailler durant la période d’obscurité où le niveau de mélatonine est élevé et de dormir durant la période de clarté. Ce dérèglement entraîne des troubles du sommeil chez une grande proportion de travailleurs.

 

Plus de deux tiers des personnes de plus de 45 ans ont un sommeil perturbé .

 

UNE DIMINUTION DE PRODUCTION AVEC L’ÂGE

Difficultés à s’endormir, réveils nocturnes ou trop matinaux... Il résulte souvent d’une diminution de La production de mélatonine, diminue avec l’âge, en raison d’une calcification de la glande pinéale qui la produit. Ainsi, le pic de mélatonine atteint aux alentours de 2 heures du matin, s’aplanit progressivement avec l’âge et peut même disparaitre chez les plus de 70 ans avec des concentrations nocturnes de mélatonine ne dépassant plus celles observées dans la journée.

 

En cas d’altération du sommeil, une supplémentation en mélatonine est opportune pour retrouver un sommeil de qualité et des journées sans somnolence.

La consommation de mélatonine sous forme de complément alimentaire doit néanmoins être évitée ou soumise à l’avis d’un médecin chez les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et les adolescents, les personnes souffrant de maladies inflammatoires, auto-immunes, d’épilepsie, d’asthme, de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité, ainsi que chez les personnes suivant un traitement médicamenteux. La consommation est également déconseillée pour les personnes devant réaliser une activité nécessitant une vigilance soutenue chez lesquelles une somnolence pourrait poser un problème de sécurité.

En France, la réglementation autorise la commercialisation de compléments alimentaires apportant moins de 2 mg de mélatonine par jour. 

Sources : 

https://www.anses.fr

https://fondationsommeil.com/