Ma Pharmacie et moi

La perte d'audition chez le chien

Rédigé le 13/09/2020
Ma Pharmacie


Avec le flair, l’ouïe est l’un des sens les plus développés chez le chien. En effet, les capacités auditives du chien sont nettement supérieures à celles des humains. Car ils sont capables de percevoir des sons allant de 67 (sons bas) à 45000 Hertz (aigus), alors que l’homme ne peut entendre qu’entre 20 et 20000 Hertz. Il est donc primordial de préserver ses facultés car de nombreuses actions en dépendent au quotidien. Prévenir d’éventuelles affections en examinant et en nettoyant régulièrement ses oreilles permet de réduire les risques de pertes d’audition. Il existe également des mesures curatives dont l’efficacité est justement accrue lorsqu’elles sont appliquées rapidement et après un dépistage précoce.

 

Déceler la perte d’audition chez le chiot

La perte d’audition chez le chiot relève, dans la majorité des cas, d’une anomalie héréditaire. Elle peut être décelée assez tôt, mais pas avant 3 semaines, car le jeune animal ne perçoit pas clairement tous les sons jusqu’à cet âge.

Passé ce délai, il est possible de jauger ses capacités auditives en scrutant sa réaction à des stimulations sonores, comme le fait de taper dans les mains ou d’agiter un trousseau de clés lorsqu’il regarde ailleurs. Il est important d’observer la mobilité de ses oreilles.

Enfin, son comportement vis-à-vis de sa mère et des autres chiots de la portée fournissent autant d’indications quant à ses capacités auditives : s’il continue de les mordre malgré leurs cris, cela veut peut-être dire qu’il n’entend pas ces derniers. Le vétérinaire pourra soumettre le chiot à des tests auditifs et neurologiques pour dépister une éventuelle surdité.

 

La perte d’audition chez le chien adulte

 

Les causes de surdité chez le chien

-La perte d’audition congénitale : elle est liée à la dégénérescence de l’oreille interne, connue aussi sous le nom de cochlée. Elle est permanente et souvent héréditaire. L’anomalie est présente dès la naissance mais n’est généralement décelée vers l’âge de  4 à 6 semaines.
-La presbyacousie : elle touche les chiens âgés et affecte les récepteurs dans la cochlée et leur capacité à transmettre le son au cerveau. Elle provient généralement des effets d’une dégénérescence de toute une longue vie de bruits. La presbyacousie est irréversible.  
-Les otites : un corps étranger ou une accumulation de cérumen dans le conduit auditif peuvent en être l’origine. Une consultation vétérinaire s’impose pour retirer l’élément indésirable ou instaurer un traitement adapté et non délétère pour l’oreille.
-L’ototoxicité médicamenteuse : en cas de perforation du tympan, certains médicaments peuvent atteindre l’oreille interne et l’endommager de façon irréversible. Les médicaments en cause comprennent la néomycine, le propylène glycol, et la tobramycine mais il en existe plein d’autres. Il est crucial de ne rien mettre dans les oreilles du chien sans avoir effectué un examen clinique complet.
-Le traumatisme crânien : peut entraîner une accumulation de sang dans l’oreille interne du chien, ce qui peut entraîner une surdité temporaire ou permanente.

Sources :

https://www.woopets.fr

www.animo-petfood.com/

 

Mon vétérinaire me conseille

Si vous pensez que votre chien entend mal, approchez-vous de lui lentement pendant qu’il se repose ou qu’il dort pour éviter de lui faire peur. Les chiens sourds devraient toujours porter des étiquettes d’identification et, pour des raisons similaires, il est très important de leur poser une puce électronique. Comme ils ne remarqueront pas forcément les menaces et qu’ils n’entendront pas beaucoup les appels, il faut mieux les faire évoluer dans un endroit clos et sécurisant. Il faudra lui apprendre à utiliser des repères visuels plutôt que des repères verbaux.