Ma Pharmacie et moi

L’alopécie, et si on en parlait ?

Rédigé le 13/09/2020
Ma Pharmacie


La chute de cheveux chez l’homme

Chez l’homme

L’alopécie androgénétique masculine ou calvitie est une évolution normale de la vie des cheveux, souvent liée à des facteurs génétiques.

Elle dépend de certaines hormones mâles, les androgènes, ce qui explique que la

calvitie masculine ne débute qu’après la puberté. Ce n’est pas une maladie. Elle est

cependant plus fréquente aux alentours de 40 ans. Elle touche environ 15% des

hommes à l'âge de 20 ans, 30% à 30 ans et un sur deux à cinquante ans. Elle touche

essentiellement au départ les golfes temporaux et le sommet du crâne. L’alopécie

androgénétique masculine peut être quantifiée par la classification de Hamilton.

# À SAVOIR !

Quand on est chauve, il faut se protéger efficacement du rayonnement solaire car une chute de cheveux importante expose directement à un risque accru de cancer cutané.

 

La chute de cheveux chez la femme

La chute de cheveux chez la femme peut être causée par de multiples facteurs. D’une manière générale, les chutes de cheveux des femmes subissent des variations saisonnières ou hormonales. On observe des chutes plus importantes au printemps et surtout en automne.
 Au cours de la grossesse une chute de cheveux est possible pendant la première moitié alors que la seconde moitié de la grossesse protège la femme enceinte contre la chute naturelle des cheveux. Une chute réactionnelle plus ou moins importante s'observe systématiquement à partir de la sixième semaine qui suit l'accouchement ou un peu plus tard si la femme allaite.

Certaines carences en vitamine B, sels minéraux (fer, zinc, magnésium) ou en acides aminés soufrés (méthionine, cystéine) qui composent la kératine, protéine indispensable à la bonne santé des cheveux et du système pilaire, peuvent accélérer la perte de cheveux. Un traitement médicamenteux en cours peut causer une chute des cheveux ou un éclaircissement de la chevelure. Enfin, l’alopécie de traction est aussi très fréquente, en particulier chez les femmes ayant l’habitude des coiffures très serrées, des tresses, ou utilisant un mode d’attache agressif pour les cheveux. La perte de cheveux se produit souvent au niveau de la naissance des cheveux (front et tempes).

La calvitie féminine peut être héréditaire mais elle résulte la plupart du temps d’un désordre hormonal. On l’appelle l’alopécie androgénétique féminine.

Source : https://www.msdmanuals.com

Par Wendy S. Levinbook , MD, Hartford Dermatology Associates`

 

Les compléments alimentaires

Ils sont principalement indiqués lors de carences ou de façon saisonnière.

 

L’apport en fer :

En cas de carence en fer, il est utile de compléter l'alimentation avec des aliments riches en fer. On en trouve particulièrement dans la viande, surtout sous forme d'abats comme le cœur, le foie… et aussi dans le jaune d'œuf. S'il est vrai que certains légumes comme les lentilles, les haricots verts, la salade et les épinards sont une bonne source de fer, il faut savoir que l'absorption en est moins importante.


Source : https://dermato-info.fr