Ma Pharmacie et moi

Mon pharmacien me conseille : l’alopécie, halte aux idées reçues !

Rédigé le 13/09/2020
Ma Pharmacie


Malgré le fait que la calvitie touche énormément de personnes à travers le monde, beaucoup d’idées reçues voire de mythes restent tenaces concernant la perte de cheveux.

Le stress n’est pas responsable de tout : il peut avoir un rôle mineur (de l'ordre de 10%) dans l'intensité ou la date de début de la perte des  

cheveux. Le port du casque ou de la casquette n’induit pas de calvitie. Se faire couper les cheveux par une nuit de pleine lune, ça ne les fait pas

repousser plus épais. Se raser ses cheveux à la tondeuse ou au rasoir mécanique dans l'espoir de les faire repousser plus forts. Cette technique

n'a pas fait ses preuves. Se masser le cuir chevelu est inutile pour prévenir la chute des cheveux et ne stimule pas la repousse.

La position de yoga tête en bas, afin d’accroître r’apport sanguin au niveau du cuir chevelu, ne stimule pas la repousse des cheveux.

 

Seuls les hommes sont touchés

FAUX – Même si la calvitie touche plus d’hommes que de femmes, la génétique, le stress, l’anxiété, les problèmes de thyroïde, d’anémie ou la grossesse peuvent induire une chute de cheveux chez la femme. Chez certaines femmes à la peau fragile, l’usage de coiffures trop serrées (comme des chignons, des queues-de-cheval ou des nattes très tendues) peut accélérer le processus de perte de cheveux. Les femmes ont également tendance à utiliser plus de produits chimiques sur leur chevelure que les hommes, ce qui peut engendrer une fragilité des racines voire une perte de cheveux en cas d’allergie ou de non-tolérance à certaines substances.

 

Si mon père ou mon grand-père a une calvitie, je n’y échapperai pas

FAUX – La calvitie peut en effet sauter des générations et son apparition est liée à la combinaison de plusieurs gènes distribués de façon aléatoire aux différents membres de la famille, avant la naissance. Même si le risque est plus élevé, voire fort, il n’est pas exclu de pouvoir y échapper.

 

Source : https://dermato-info.fr

https://www.the-clinic.fr