Ma Pharmacie et moi

MAL DE DOS : Quand la douleur s’installe !

Rédigé le 11/01/2021
Ma Pharmacie



Le mal de dos est souvent intense, se localise généralement au niveau des vertèbres lombaires situées en bas du dos, c’est la lombalgie. On l’appelle communément lumbago ou tour de rein. Il peut s’accompagner d’un sentiment de blocage ou de difficultés à faire certains mouvements.

LE LUMBAGO :
À L’ORIGINE, UN PROBLÈME DE MUSCLE SANS GRAVITÉ

La « lombalgie commune » est à différencier des « lombalgies spécifiques », qui sont liées à des maladies sous-jacentes telles que la scoliose (déviation permanente de la colonne vertébrale) ou la spondylarthrite ankylosante (inflammation chronique des articulations du rachis et du bassin pouvant conduire à un enraidissement) la fracture d'une vertèbre, une infection localisée à la colonne vertébrale, une tumeur vertébrale ...

La cause de la douleur est souvent mécanique, un faux mouvement, en réalité un mouvement du quotidien mal exécuté. La prise en charge doit être réalisée dans les premiers jours, et jusqu’à 4/6 semaines afin d’éviter qu’elle ne s’installe. Le mal de dos évolue vers la guérison sans séquelles. L’objectif est de bouger progressivement et d’améliorer régulièrement son niveau d’activité. Maintenir une activité, c’est éviter que le mal de dos ne s’installe

durablement et/ou revienne. Bien sûr activité ou mouvement, ne signifie pas sport de haut niveau. Les mêmes activités ne conviennent pas à tout le monde. Votre médecin traitant pourra vous aider à définir les bons mouvements, ceux qui vous conviennent et qui sont à pratiquer à votre rythme.

Les trois objectifs du traitement :

1/ Soulager : chaleur, auto-étirement, médicaments antidouleur.
2/ Renforcer les muscles du dos en maintenant un maximum d’activité.

3/ Limiter le nombre de rechutes en débutant ou en poursuivant un sport. Il faut surtout augmenter graduellement ses efforts et adapter son activité à sa douleur.

QUAND LA LOMBALGIE DEVIENT CHRONIQUE

Lorsque le mal de dos perdure au-delà de 3 mois (12 semaines), la lombalgie devient "chronique" et une prise en charge spécifique est nécessaire.